mercredi 23 septembre 2009

Made in Marocco

L'an dernier à la mi juin j'ai eu une grumelle qui s'est tirée en vacances avant l'heure.
Son excuse:

- bah les billets sont moins chers Mdam'!


Certes. Moi aussi j'aimerais me barrer au soleil hors périodes scolaires que je lui dis.
Elle a finalement acheté mon silence (envers le big boss) la bougresse...en contre partie elle m'a demandé ce que je voulais comme souvenirs made in Marocco.
Jy ai répondu:


- peu importe tant que c'est local!
- des babouches?
- ça me changera des échasses, pourquoi pas.



Cette grumelle je ne l'ai jamais vraiment porté dans mon coeur car c'est une râleuse née. Elle m'a saoulé pendant 1 an avec ses retards répétitifs, ses coiffages intensifs et ses racomodages make up de 15h.
Du coup jamais je n'aurais osé imaginer qu'elle m'aurait prise au sérieux, et encore moins qu'elle se serait souvenu de sa promesse.

Et pourtant...ce matin, la grumelle en question vient me voir à la fin du cours:


- Tenez Mdam' c'est pour vous!
- Hannnnnnnnnnnn t'as pas oublié! (affichage d'un air surpris et très con sur ma face)
- C'est bleu pour aller avec vos yeux. Chiche vous la mettez et vous venez nous chercher dans la cour avec?!
- On verra, on verra... faut déjà qu'elle m'aille!


*hihi* qu'elle fait à sa copine et se barre de ma salle.


Jsuis rentrée chez moi avec dans mon sac ce cadeau taille 3 (jpourrai le prochain cours lui commander des pâtisseries orientales pour combler le vide):




Y'a pas à dire, parfois quand tu rentres dans ton rer crasseux t'as le sourire scotché grâce aux grumeaux. Et souvent, très souvent, ce sont les mêmes sur qui 3 mois auparavant tu hurlais comme c'est pas permis.

mardi 22 septembre 2009

Un Dalton peut en cacher un autre


Hier dans la 4ème Abruti j'ai eu droit au cousin de Dalton.
J'ai eu vent très rapidement de son existence.

Jamais j'aurais pu imaginer pire que de me faire cerner par sa famille...

Le grumeau en question, Bredouille qu'il s'appelle, car je m'y reprends à 3 fois pour analyser ses paroles, arrive dans ma salle en pétard.

J'ai compris 20 minutes plus tard que cette agressivité était la faute à un collègue trop intelligent qui a osé critiquer sa nouvelle coupe. Parfois il en faut peu pour que tout bascule.

C'est donc un Bredouille rasé version tatoo qui débarque dans ma salle sans frapper et sans s'excuser. Une habitude familiale sûrement. Quand je l'ai repris il a pas attendu longtemps avant de me cracher son venin:

- Oh c'est bon.
- Non c'est pas bon tu repars et tu frappes avant d'entrer.

Toute la classe attendait debout pendant ce temps, ce qui a bien amusé Bredouille. Je te précise pas que l'atmosphère était tendue du string.

Il revient en frappant frénétiquement sur la porte.

Durant l'heure je le reprends sur son éducation et là, là c'est le drame.

Parenthèse utile: sache que le sujet de l'éducation parentale est très tabou, si tu oses prononcer ce mot devant un grumeau crachant la haine, munis toi d'un bouclier verbal très fort. Bravant son regard noir surmonté de son sourcil unique à la Emmanuel Chain, je fixe le grumeau et enchaîne:


- Je crois qu'il y a là un problème avec ton éducation.
- Hein? vous avez insulté ma famille là!
- C'est un problème de compréhension que tu as Bredouille. (et là je feinte) Le problème vient de l'assimilation (toujours utiliser des mots absents de son vocabulaire quand tu feintes) de cette éducation que tes parents t'ont donné (pincette n°1).
Je crois sincèrement que tu as un problème avec celà (pincette n°2), si tu veux je les appelle et ils seront ravis d'être dérangés à leur travail pour parler de ton problème. Bon maintenant ça suffit, sors tes affaires et pose ton sac.
- D'abord faut que vous arrêtiez de me causer mal et après je verrai!!


Zen... respire.
Zen... c'est qu'un ptit con.
Zen... tu lui réponds calmement.
Zen... je lui mets une torgnolle ou bien?
Zen...


J'ai pris une grande respiration et j'ai balancé son sac par terre.
A défaut de lui exploser la tronche c'est sa boîte de peinture qui a morflé.



Pour une fois qu'il ramenait son matériel...


vendredi 18 septembre 2009

Enfin !


Ayé on en a 1!
BINGO !

Bon par contre je te rassure il ne s'agit pas de Dalton et encore moins de quelqu'un de sa classe qui aurait pu le contaminer. Tu auras donc encore ton lot de daltoneries pour la semaine prochaine.

En revanche j'espère passer le cap du week-end car j'ai fait cours à cet élève contaminé cette semaine.
Les grumeaux et leurs miasmes jte jure...


jeudi 17 septembre 2009

M.I.K.A


Parce que maintenant il peut jouer à l'adulte.
Parce que j'ai longtemps supporté sa période hard rock et métalleuse.
Parce qu'il m'a emmené à mon 1er concert: Lofofora et Silmarils. (1er pogo aussi)
Parce que je l'ai souvent copié, notamment pour les Doc's.
Parce qu'il a des yeux plus vert que moi le salaud.
Parce que pour lui je ne suis pas une fille mais un Bao.
Parce que c'est le 1er de nous deux à franchir le cap de cette dizaine.
Parce que pour lui noir c'est noir.
Et parce que c'est ma famille.
Très bon anniversaire mon frérot que je te love grave dans ta face.
...30 ans de conneries surtout!
ps: billet sponsorisé par Ben&Jerry's, l'an prochain je plante les bougies dans le pot de nutella.

Bouille tu es, Bouille tu resteras: le retour


Cette année j'ai encore droit à un nouveau big boss.
Cette année c'est une femme.

Tu te souviens de mes problèmes de trogne de gamine?
Avec elle j'ai l'impression d'avoir fait une cure de jouvence et d'être à nouveau une stagiaire.

Déjà ça fait 2 fois qu'elle m'appelle par mon prénom et pas par "Madame" comme toutes les autres.

Ensuite elle a dit en parlant de moi à collègue:

- Nan mais faut bien essayer d'arranger tout le monde pour les emplois du temps! Comme en arts plastiques, faut bien tenter de lui donner son vendredi à notre petite jeune là.
- Oui Mme la big boss, mais vous savez j'ai le même âge qu'elle moi.


Et pour finir, le top du top.
Un matin alors que j'avais les bras chargés de docs prêts à être photocopiés (détruisons les arbres) je vais dans son bureau.

J'étais partie pour négocier (ouais encore je deviens une charogne) et pensais m'en tirer pour à peine 5 minutes quand Fafa passe devant le bureau: (note pour plus tard: TOUJOURS FERMER LA PORTE DE SON BUREAU QUAND J'Y RENTRE)


- Ah Mme Fafa vous tombez bien jvoulais vous parler...
- Oui? ça tombe bien j'ai pensé à quelque chose hier et
- Ah bah c'est pas notre collègue (qui ça moi? hein?!)qui va penser hein!


Regard moqueur 5ème dégrés qui se dirige vers ma petite personne, qui sous le choc des mots se laisse tomber comme une mouise dans le fauteuil.

10 minutes plus tard, toujours assise dans le moelleux fauteuil en train de fulminer du regard Fafa, la big boss me reparle à nouveau (jcrois qu'elle s'est souvenu de ma présence).

Elle me fait:

- Au fait pour tout à l'heure, vous n'êtes pas vexée j'espère? c'était une boutade.
- Ah euh ça m'a surpris mais je ne me formalise pas pour ça.

Tu parles bien sûr que je me formalise saloperie ça va pas de me dire ça?!!!
En plus direct tu m'agresses à 8h du mat' alors que jt'ai encore rien fait moi!

Bordel! Jvais me la faire retenez moi!


C'est moi qui suis imperméable à son humour ou bien?

mercredi 16 septembre 2009

Partir un jour...

RIP

J'hallucine. à 35 ans.
...
C'est la grippe A ou bien?
Là ça fait beaucoup de RIP en quelques jours...
et la semaine n'est pas encore achevée!
video

Grippe A comme Abruti?



Cette rentrée le truc hype c'est la grippe A.
Malheureusement au collège personne ne l'a encore chopé.
Même pas l'ombre d'un grumeau qui d'habitude sont bourrés de miasmes.


Je me souviens bien d'avoir lu à la pré-rentrée: 3 cas de grippe H1N1 = collège fermé.

A la lecture de ces mots mes yeux ont brillé et mon cerveau s'est souvenu de l'odeur du sable et de l'huile solaire.


Alors que du côté grumal pas l'ombre d'un pet grippal, en revanche du côté des profs y'a bien sûr déjà 2 absents, mais ceux là n'ont pas la grippe porcine, faut bien veiller à la réput' des profs toujours malades.

Avec cette folie grippale les paranos fleurissent, surtout chez les grumeaux:


- Quelqu'un sait pourquoi Maxou est absent ce matin?
- Il a ptet' la grippe A mdam'!
- Si c'est le cas faudrait demander à Dalton de lui amener les cours à rattraper...
- Mais c'est contagieux mdam'!
- Justement.


- Vous vous mettrez par groupe de 4 pour ce travail.
- Mdam? moi jveux pas être en groupe.
- Ah bon? Pourquoi Broutille tu refuses t'as pas d'amis ou bien?
- Bah nan hein c'est pas le problème. Jveux juste pas choper la grippe A!


- Wo moi y'a pas moyen que jla chope la grippe A!
- Personne ne souhaite l'avoir tu sais.
- Nan mais moi c'est juste impossible mdam!
- T'es immunisé Dalton?
- Immusiné hein? Jsais pas mais la grippe des porcs jpeux pas l'avoir jsuis musulman!
- Ahhh c'est vrai j'oubliais.
- Bah ouais jbouffe pas de porc et il me bouffera pas! Il entrera pas dans mon organisme!



Il m'éclate Dalton.

Si le bahut ferme à cause de la grippe A, ses conneries vont me manquer.

mardi 15 septembre 2009

He's like the wind


RIP

On était toute raide dingue de swaysie, si.
Moi je fredonnais la chanson de Ghost quand je faisais de la peinture le soir très tard le fenêtre ouverte. Je crois que j'attendais de le voir débarquer en fantôme tout en prenant un de mes pinceaux et en me parlant esthétique.
J'ai aussi longtemps cru qu'il était possible de faire le grand saut réceptionné par un mâle musclé le tout dans l'eau. Et bien ceci n'est pas possible. Même avec beaucoup d'élan.
2 solutions se sont donc imposées: ou bien je suis très maladroite, ou alors c'est le bellâtre qu'il faut changer. J'ai opté pour le changement testostéronien évidemment.
Pfiouuu.
PatricK.

video
video

lundi 14 septembre 2009

Daltoneries en folie !


Dalton a fait des siennes dès le début de la semaine, et pas que dans son comportement...

Lu aujourd'hui en cours de sciences:

- des filles électriques
- un singelinge (= sèche linge)

Entendu plus tard:

- dites madame une femme enceinte ça a deux estomacs? un pour le bébé et un pour elle?


Puis il a fini le cours en lèchant une reproduction de l'appareil génital féminin.

Jcrois que jvais l'embaucher pour léchouiller les 600 timbres des enveloppes pour l'envoi des bulletins... t'en penses quoi?

dimanche 13 septembre 2009

Comme un coup de paintball dans ta face

Contrairement à ce que ce panneau peut sous entendre, non je n'ai pas encore la grippe H1N1.
Ce week-end j'ai voulu porter un masque et une combinaison pour me défouler à coup de paintball dans la tronche d'inconnus.


Il faudrait ça au bahut, ça détendrait du slip tout le monde et puis la nuit, on pourrait rêver en toute légitimité d'exploser la bouille grumale de Dalton.

vendredi 11 septembre 2009

La sombre affaire de la salle de bain, suite et fin.


Ce cruel dilemme financier fut vite effacé lorsque j'ai vu la nouvelle collection d'échasses, c'était l'automne dernier et ma frénésie des bottes pointait le bout de son nez.

Durant des mois quand je me crèmais la face, j'avais l'impression d'être sur un site archéologique. Je pouvais observer tous les jours les passages chromatiques par lesquels était passé le peintre, ça allait du bleu turquoise délavé au menthe à l'eau noyé jusqu'au blanc actuel. Jcrois bien que comme j'étais partie j'aurais pu remonter comme ça à la 1ère couche posée en 1928.


************* fin du flash back****************


Y'a 3 mois mes connasses de voisines débarquent et on parle tuyauterie. Jme rends compte que y'a mon gros tuyau qui rouille et que c'est le mal. Je tiens à signaler qu'il n'y a aucune connotation dans cette phrase.

Le lendemain le gérant de l'immeuble se ramène et constate qu'il y a grabuge. Sauf que ce dernier est nouveau et n'est pas au courant du précédent grabuge de l'an dernier. Il mesure, touche, fait des hmmm puis constate que va falloir tout refaire. Changer la tuyauterie, décaper et repeindre tout du sol au plafond.
Bordel que je lui dis. J'étais prête à lui faire tout un discours mais y'a eu un miracle.

Il a prononcé ces mots: tout sera refait aux frais de la société gérante.

HANNNNNNNNNNNNNNNNNNNN JVAIS POUVOIR RECUPERER MA SALLE DE BAIN DE PRINCESSE!
ET JVAIS RIEN RAQUER!



Y'a 1 mois des ouvriers sont venus et ont mis un nouveau gros tuyau. Ils ont scié et fait tellement de bordel sonore que je fuyais mon domicile en permanence.

Et depuis hier y'a un type caché dans ma salle de bain qui gratte et repeint...


Morale de l'histoire: Carpe diem.

Qui a dit qu'il ne fallait jamais dépenser en futilités l'argent de l'assurance?

jeudi 10 septembre 2009

Le sombre affaire de la salle de bain, part I




Y'a pas si longtemps je me pomponnais dans ma salle de bain de fille aux couleurs anis & framboise.
Désormais c'est différent. Et c'est le moins qu'on puisse dire.


*********flash back**********


Un soir en me crèmant la tronche avec la dernière hype guerlainesque (je leur voue un culte au passage), j'aperçois du grabuge sur la peinture, j'approche mon doigt "tiens c'est humide".

28 secondes plus tard j'ouvre à mes 2 connasses de voisines du dessus, qui vivent en permanence sur échasses.
En catastrophe elles m'annoncent qu'elles avaient oublié de fermer tel robinet de tel endroit et que toute la journée ça a fait ploc dans leur appart'. Les plocs ont fait des ptits (t'es là Ploc?) et ont migré jusqu'à ma salle de bain.

Quelques jours plus tard un type en costard et lunettes assorties sonne.
C'est l'expert qu'il dit. Non il avait pas les solaires d'Horatio. Déçue j'étais. Il mesure, touche, fait des hmmmmm puis constate avec moi.

On constate tellement qu'il part en me disant que j'aurais bientôt un joli chèque à NE dépenser QUE POUR LES TRAVAUX bien sûr.

Raaaa il me connait mal!


Pourtant il aurait pu se douter que j'étais une acheteuse compulsive: y'avait de l'étalage de cadavres de sacs vides à ses pieds.

Quelques semaines plus tard mon compte est crédité de 800€.
Wouhouuuuuuuuuuuu!


Ma première pensée de dinde était: Qu'est ce que jvais bien pouvoir claquer avec?


Ma deuxième pensée de dinde était: Ah ouais mais si jveux + il me faut des devis et trouver quelqu'un qui me décape et repeigne toute la salle de bain... mmmmm.

Au départ je t'avoue que jvoulais le faire mais j'ai vite abandonné, je suis faible.
Parce qu'il était hors de question de le faire moi-même, jvais pas abîmer ma french quotidienne pour gratter une pièce du sol au plafond.


La dinde que je suis a vite tranché dans le lard du dilemme...

mercredi 9 septembre 2009

Comme une marmotte masquée


Fini le bon temps où j'entrai dans la salle des profs en terrain conquis. Fini! Depuis que Dalton fait des siennes j'ose même plus y fourrer un orteil dans cette salle.

Faut que tu te rendes compte que si je débarque à la récré jsuis pas rendue et jpourrai jamais atteindre la machine à café, qui au passage clignote frénétiquement dans ma rétine à 10H30.

Du coup j'esquive.
Je me faufile discrètement telle une panthère dans la jungle pédagogique quand le besoin de photocopie se fait ressentir, à l'affût du moindre collègue qui a Dalton dans sa classe.

Parfois à cours de solution je trouve refuge dans le bureau du big boss et j'évoque avec lui le cas Dalton ou pas en fait.

Ouais parce que souvent on parle pas grumeaux.
On parle emploi du temps, LE sujet à la mode arrivé la mi-septembre.

Un mot d'ordre: NEGOCIER.
Faut négocier et ne jamais lâcher! Faut s'y tenir à son vendredi et ne jamais céder à la pression du collègue, celui à qui tu bousilles sa semaine en déplaçant ses cours pour t'arranger un chouette week-end murgerie.

Pense à toi bordel, que jme répète pour pas céder face aux larmes de Fafa qui ne pourra pas passer son aprem' avec son grumeau.

Pour me conforter je pense aussi à tous ces soirs où je les vois, CES CHAROGNES , tous sans exception se tirer à 17h, ma salle donne sur le parking rien de plus frustrant, alors que moi héroïque (et pas érotique comme hier où j'ai lapsusté avec les 3ème Gogolles...) j'ai choisi de faire un atelier, pense à toi que jme dis on s'en fout des grumeaux des collègues ils ont qu'à se contenter des 600 du bahut!

Et tu sais quoi? A force de négocier je l'ai eu mon vendredi.
Ouais.

Sauf que j'ai appris tout à l'heure par texto que Josy a du déplacer ses cours suite à la venue du nouveau de physique, ce qui bouscule les plans d'Arsène le prof d'svt, mais ce qui arrange du coup Fafa qui pourra de nouveau voir son grumeau et qui par conséquent...

Bordel.

mardi 8 septembre 2009

Tagada Tagada voilà LE Dalton!



Fallait s'y attendre Dalton commence déjà à faire une sale réput' à ma classe de ouinneurs!

Comme je te l'avais présenté y'a pas si longtemps, Dalton tient toutes ses promesses: il s'est déjà fait jeter par la prof de français, Josy.

A la récré elle me fait:

- Hé faut que jte dise...Dalton j'en peux déjà pu!
- Tu déconnes Josy tu ne l'as eu que durant 2 cours là... tu baisses vite les bras!
- Attends il a voulu démonter le moulinet de la fenêtre! Et avant il baillait très fort pour bien me montrer que j'étais soporifique! Et je te passe le reste de ses sautes d'humeur quand tu lui demandes de faire semblant de bosser!
- Mmmmmm...
- Du coup je l'ai viré chez le big boss.
- C'est bien ils ont pu faire connaissance alors.



Bilan de la 5ème Gratinés au bout de 3 jours de cours:


- 1 claque reçue
- 1 exclusion de cours
- 1 moulinet de fenêtre pété (jsais pas pourquoi les grumeaux les torturent...)
- 1 rapport
- 1 visite chez le big boss
- 1 engueulade entre 4 zyeux dans le couloir "tu comprends quand jte parle ou t'as laissé des neurones s'échapper cet été?"
- 1 coup de fil aux parents



Bien sûr tout ça pour 1 seul et unique cas grumal: Dalton.

Tagada tagada...
voilà Daaalton
Tagada Tagada...

dimanche 6 septembre 2009

Grumeau : Carpe ?

video

video


Le week-end je nourris les carpes et ça me rappelle les grumeaux quand je leur distribue les notes.

vendredi 4 septembre 2009

Ma classe de ouinneurs: les 5ème Gratinés




Voilà j'ai enfin vu les 29 trognes de MA classe, celle où je suis la BOSS (= prof principale) et y'a du gratin de gratinés.

Déjà t'en as un qui n'a pas arrêté de faire du bruit frénétiquement avec son stylo, puis il s'est gauffré sévère de sa chaise et après il a machouillé son capuchon pendant des plombes pour finalement m'agresser:

- Le chewing gum c'est poubelle Dalton! (yep c'est son blaze)
- Wow c'est le ramadan j'ai pas de chewing gum!!
- tu mâches quelque chose donc c'est poubelle j'attends.
- Wow c'est bon l'agression dès l'matin!



Bordel moi qui croyais que le ramadan par expérience ça les rendait mou du bulbe! Limite fallait que j'm'excuse pour cet affront.

Au bout de 35 minutes son carnet était déjà sur mon bureau et le téléphone des parents qui sert à rien était recopié.

Au bout de 45 minutes il a tenté de claquer son voisin, comme ça, pour rigoler.

...


Pour finir en beauté ils ont mis dans ma troupe de 5ème Gratinés le pschitteur fou.
Jme souviens pu si je l'ai déjà dévoqué ici mais c'est celui qui, l'an dernier, a pschitté son urine sur ses camarades... tu vois le niveau.

Voilà maintenant que j'ai entamé le bousillage de mes cordes vocales, au bout du 2ème jour c'est un record, je peux t'annoncer que les 2 mois d'amnésie grumale sont loin, bien loin derrière moi, et que oui je suis désormais bien rentrée.

mercredi 2 septembre 2009

On prend les mêmes et on recommence


La pré-rentrée pour moi c'est le seul jour où tu claques la bise à tous tes collègues et où tu vois qu'ils découvrent tous l'utilité d'un coiffeur.
Le résumé est vite fait.

Déjà faut se mettre dans le bain et pour ça, nous les profs, on démarre comme un diesel. C'est pour ça que la journée commence à 9h et pas à 8h déjà.

C'est aussi pour ça que pendant 1h on boit le kawa en se racontant où Martine a pécho son coup de soleil sur l'épaule droite, où Georgette a trouvé cette superbe paire de tongs et où Alfonse s'est peté le bras gauche. Pendant 1h t'as aussi la moitié de ceux qui habitent à 100m du bahut qui débarquent 30 minutes en retard comme des fleurs.

Pendant cette heure café-sans viennoiseries, restriction de budget tu comprends, tu mattes les nouveaux et de temps en temps tu prends pitié et tu finis par aller te présenter ou plutôt combler son espace beaucoup trop vide.
Souvent tu te rends compte que le monde est petit et tu échanges sur un bahut où t'as laissé traîner ta carcasse: "nannnn mais j'étais là-bas moi aussi! Le principal quel branl**** celui-là!!!".

Pis y'a aussi le ptit stagiaire tout chétif qui boit son jus de fruit pour pas se murger dès le début de l'année.
Garce comme t'es quand il te demande "et les grumeaux ici ils sont comment?" tu souris. Quand il te repose la question en écraquillant bien les yeux et en faisant tomber son jus, la faute à ses mains tremblantes, tu lui balances d'un ton rassurant, en grande chef que t'es, "jte dirai quels sont les affreux quand tu me fileras tes listes de classes".

Puis il te remercie du fond du globe oculaire pour cette délicate attention. Attends si on me prend par les sentiments jpeux bien lui faire gagner quelques secondes, même si au final c'est inutile car dès le début, dans la cour même, tu repères les chieurs en herbe.

Arrivée depuis moins de 10 ans dans la cour des désillusions et me voilà déjà donneuse de leçon au ptit nouveau...alors qu'ya pas si longtemps que ça c'était moi la nouvelle qu'on ignorait, moi qui devais me lever devant tout le monde pour me montrer.

Pour une fois ce n'est plus moi la nouvelle. Pour une fois je vais pouvoir suivre les grumeaux sur plusieurs mois voir années et vérifier par moi-même si le mythe du collègien est vrai: le choupinou de la 6ème Merveilleux deviendra-t-il 5ème Taré puis 4ème Abruti pour finir 3ème Gogolle? ou pas?

Pour finir parlons du meilleur: mon emploi du temps.
Cette année jsais pas ce qu'ils ont foutu avec moi, y'a un blème.
J'ai cours que 2 jours et demi dans la semaine!!!

...et je suis pas encore satisfaite, non jtassure, parce que ma seule demande, mon UNIQUE demande, à savoir avoir mon vendredi, comme tout prof qui se respecte, bah jlai pas.
Va râler avec un emploi du temps pareil!

Faut apprendre à être chieur quand t'es prof, ça tu l'apprends avec les années. Même si tu as un tempérament cool tu te rends compte que le chieur a TOUJOURS ce qu'il souhaite, et a parfois depuis 5 ans son vendredi, la saloperie! C'est comme ça que tu deviens mauvais avec l'âge.

Heureusement dans 15 jours l'emploi du temps va changer, celui-ci n'étant comme à chaque fois que provisoire...

mardi 1 septembre 2009

Comme une impression de déjà vu




Voilà justice est reparée, moi aussi je reprends le boulot.

Je retrouve mes stylos et je reviens pour le compte rendu de cette journée où comme chaque prof le seul truc qui m'intéresse c'est mon emploi du temps, si tu savais comme jmen tamponne le coquillard des objectifs du bahut...